Calendrier maya et 2012 : mythes, croyances et vérités

Dans cet article, je souhaite sortir des sentiers battus de l’archéologie pour répondre à bon nombre de personnes qui s’interrogent sur ce que le calendrier maya nous apprend sur 2012.

C’est un sujet d’actualité qui soulève autant d’enthousiasme que de peurs et sur lequel j’aimerais apporter ma contribution d’anthropologue et archéologue spécialiste du calendrier maya.

Quel savoir les anciens Mayas nous ont livré sur 2012 ? Au risque d’en décevoir plusieurs, je ne peux répondre à cette question que par : « très peu de choses… ». Comment cela ? Les Mayas n’auraient-ils pas écrit de nombreuses prophéties annonçant l’avènement d’une nouvelle ère débutant le 21 décembre 2012 ?

Tout le paradoxe du phénomène 2012, c’est l’impressionnante quantité de livres et articles qui traitent cette question comme une vérité établie, sans s’interroger sur ce que les Mayas précolombiens et Mayas actuels en disent réellement.

L’ampleur de ce phénomène est telle, qu’aujourd’hui il existe sur Internet de nombreux sites traitant d’un calendrier dit « maya » qui, sous de nombreux aspects, est très différent de celui que les anciens Mayas utilisaient. Qu’il s’agisse des nombreuses lectures astrologiques du « Kin maya » (ou Dreamspell inventé par l’américain José Argüelles) ou de la théorie de la « Neuvième Onde maya » du suédois Carl Calleman, il s’agit encore et toujours d’une réinterprétation occidentale du calendrier maya.

Pour comprendre précisément de quoi il en retourne, il est nécessaire de rappeler quelques détails chronologiques et culturels.

Quand on parle de la date du 21 décembre 2012 comme étant la date de la fin du « calendrier maya », on se réfère à la fin du Compte Long – immense cycle d’environ 5126 ans qui débuta en 3114 av. J-C – qui est une manière de compter le temps spécifique aux Mayas de l’époque Classique (300-900 apr. J-C). Or, cette façon très complexe d’enregistrer le passage du temps n’était plus d’usage chez les Mayas que les Espagnols rencontrèrent au XVIe siècle. L’unique forme du calendrier maya qui perdura jusqu’à nous est celle du Tzolkin, calendrier rituel de 260 jours, dont l’usage prophétique – proche de celui de notre astrologie – est encore en vigueur chez certaines communautés mayas contemporaines du Guatemala.

Tous ces détails historiques sont essentiels pour bien comprendre ce que l’on entend par « calendrier maya ». On peut alors distinguer s’il s’agit d’un savoir précolombien, reconstitué grâce aux déchiffrements des archéologues (le Compte Long), ou d’un savoir traditionnel (le Tzolkin), transmis de génération en génération par les aj k’ij ou « gardiens des jours ».

Trop souvent, la question du calendrier maya et de 2012 est abordée sous l’angle d’un supposé « savoir ancestral maya » ignorant cette distinction culturelle. Or celle-ci est de taille, car sans la redécouverte du Compte Long par les archéologues le phénomène 2012 existerait-il ? Les populations mayas n’utilisant plus le Compte Long depuis plus d’un millénaire, la date du 21 décembre 2012 aurait-elle gardé une signification particulière à leur yeux ou serait-elle une date de solstice d’hiver comme une autre ?

On en arrive à la question de fond de l’origine du phénomène 2012, qui n’a finalement rien ou très peu à voir avec le monde maya… C’est un phénomène de société proprement occidental qui puise ses racines dans différents horizons culturels, scientifiques et surtout ésotériques.

Ses détracteurs comme Georges Fenech, président de la Mission interministériel de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes), le considère à tort comme un mouvement millénariste de plus, annonçant la fin du monde et dont le 21 décembre 2012 serait la date fatidique. Bien sûr, c’est de cette manière que certains férus de discours apocalyptiques (comme le réalisateur  Roland Emmerich) ont saisi le coche.

Bien heureusement, les idées apocalyptiques sont loin de refléter la majorité des questionnements soulevés par le phénomène 2012. Puisque la conception du temps chez les Mayas est cyclique, la date du 21 décembre 2012 marque la fin d’un très grand cycle, en même temps que la naissance d’un nouveau cycle de durée égale. C’est sur cette idée de renouveau et de transformation que s’appuie la plupart des discours New Age.

Nombreux sont ceux qui ont saisi l’opportunité de 2012 pour s’interroger sur l’avenir de notre société et sur l’avènement d’une nouvelle ère, dans laquelle l’humanité serait plus consciente. C’est notamment l’objectif de la théorie de la 9e onde maya de Carl Calleman (dont je reparlerai plus en détails dans un autre article) : démontrer que le calendrier maya annonce une période d’évolution de la conscience humaine. A l’heure de la crise majeure que traverse notre monde actuel, c’est bien normal que ce type de discours évolutionniste trouve de plus en plus d’échos chez tous ceux qui aspirent à un monde meilleur…

Et vous, comment imaginez-vous 2012 ? Prophéties mayas ou pas, peu importe, chacun est libre de croire en l’avenir qu’il souhaite.

Elise Ferran

Publicités

2 réflexions au sujet de « Calendrier maya et 2012 : mythes, croyances et vérités »

  1. grâce à votre article j’ai compris qu’il va du calendrier maya comme de l’apocalypse. En effet ce dernier qui signifie révélation est galvaudé dans son sens. s’il est vrai qu’il y est question de famines, de guerres de maladies (choses que l’on voit déjà) il y est question aussi de ce qui suit une période merveilleuse où Dieu est avec les humains (apocalypse 21 : 3,4) et là on y voit alors la fin de la misère de la maladie et même de la mort. Si on prend l’apocalypse dans sa globalité c’est quelque chose qu’il faut souhaiter et non craindre.

  2. Merci pour ces précisions de taille et qui bousculent les idées reçues. Il vaut mieux se référer aux spécialistes à la place de bâtir des croyances sur des faits non avérés.

Commentaires

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s